Le Blog de Geneviève Fioraso

Mes priorités

Ma priorité, c’est l’emploi, dans toute sa diversité

Depuis plusieurs années, comme élue locale et nationale, je me bats pour le maintien et le développement, dans notre circonscription, notre agglomération, en France, d’emplois diversifiés, accessibles au plus grand nombre. J’ai toujours dénoncé le modèle d’une économie sans industrie, basée sur la recherche en amont et les services en aval. J’ai toujours fait la promotion d’un soutien aux filières et aux emplois nouveaux en poussant les feux de la recherche et de l’innovation. Le discours économique et politique se réapproprie aujourd’hui ce retour à l’industrialisation par l’innovation, et c’est tout à fait positif. Pour que cela ne reste pas une incantation passagère, il faut absolument agir en direction des PMI PME pour développer davantage d’entreprises de taille intermédiaire, ces ETI qui nous manquent tant en France, celles qui embauchent, innovent et exportent. Il faut aussi favoriser davantage les transferts de technologie, la mise en place de lignes pilotes, la diffusion de l’innovation dans tout le tissu industriel pour lui donner une valeur ajoutée compétitive, redonner de l’attractivité aux filières industrielles notamment pour les jeunes, quel que soit leur niveau de formation : apprentissage, techniciens, ingénieurs. Les filières émergentes stratégiques doivent être identifiées et nos aides financières, au niveau national comme régional et local, doivent se concentrer sur ces secteurs clefs : efficacité énergétique (réseaux intelligents, matériaux…), énergies renouvelables et stockage du carbone (solaire photovoltaïque, biomasse, éolien, pile à combustible…), biotechnologies, numérique, nanotechnologies et systèmes miniaturisés intelligents.

Nous devons aussi, en amont, dès le plus jeune âge, accorder une priorité à la réussite scolaire, la formation devant ensuite être un droit tout au long de la vie. Notre pays, il y a dix ans, était au 6ème rang mondial pour l’innovation : il plonge aujourd’hui à la 18ème place, loin derrière l’Allemagne, les Etats-Unis, la Finlande, les Pays-Bas, le Japon, mais aussi la Corée du Sud, le Brésil et bon nombre de pays émergents. Nous devons renverser la tendance : c’est ce que propose François Hollande avec sa priorité pour la jeunesse, la formation, les contrats intergénérationnels.

Si l’agglomération grenobloise est aujourd’hui 2 points en dessous du taux de chômage national, c’est bien grâce à l’innovation et tous les projets structurants que j’anime à la Ville de Grenoble et à la Métro en partenariat avec l’université, la recherche et l’industrie et qui tirent vers le haut l’ensemble du tissu économique : Minatec, Presqu’île/Giant, Nanobio, Clinatec, Plan Campus, pôles de compétitivité, Ecoles de la santé et des biotechs, de l’énergie… Des projets structurants qui proposent, dans les filières qu’ils irriguent, des emplois accessibles à tous et dans lesquels les collectivités accompagnent les personnes aujourd’hui éloignées de l’emploi.

Une Europe plus active pour l’emploi, l’innovation, l’environnement, la cohésion sociale

Pour qu’une politique de l’emploi fondée sur l’innovation se développe efficacement, l’animation territoriale, notamment par les Régions, est indispensable, tout comme l’engagement, aujourd’hui défaillant, d’un Etat-stratège.  Mais, à l’échelle d’une économie  mondialisée, cette action territoriale ne suffit pas et c’est bien au niveau de l’Europe qu’il convient de construire une stratégie commune pour la recherche, l’innovation, l’emploi, le pacte productif et social. Mutualiser les ressources et les expertises pour des recherches communes, engager une stratégie industrielle pour les technologies clefs, harmoniser nos politiques fiscales, salariales, sociales, défendre une politique environnementale, de propriété intellectuelle et industrielle communes, élargir les missions de la Banque Centrale Européenne et en faire un véritable soutien à la croissance des pays qui composent l’Europe : voilà la feuille de route que nous devrons adopter en Europe si nous voulons que, demain, nos pays puissent affronter la compétition économique mondiale, en particulier face aux pays émergents, en gardant des emplois diversifiés et un modèle social qui protège les personnes les plus en précarité.

A lire :
ma tribune dans le Cercle des Echos : réindustrialiser par l’innovation, une priorité absolue
mon rapport parlementaire pour avis (mandatée par la Commission des Affaires Economiques) sur le budget 2012 de l’industrie, de l’énergie et du développement durable
la tribune parue dans le Monde cosignée avec Pierre Moscovici pour expliquer mon engagement dans l’équipe de François Hollande, où je suis en charge des questions d’innovation