Le Blog de Geneviève Fioraso

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A la veille du premier tour de l’élection présidentielle, nous souhaitons partager notre démarche et indiquer les raisons de notre choix de voter Emmanuel MACRON dès dimanche prochain.

Nous sommes dans un contexte particulier, inédit à ce jour. La campagne qui s’achève n’aura été semblable à nulle autre. Lorsque le Président de la République François HOLLANDE a annoncé sa décision de ne pas se représenter, la défense des valeurs socialistes et du bilan progressiste du quinquennat ont perdu leur candidat le plus légitime. Les primaires, organisées tardivement par le Parti socialiste, ont alors désigné  Benoît HAMON.

Faute d’avoir su ou voulu rassembler les hommes et les femmes de la gauche réformiste, le candidat issu des primaires  n’a fait qu’accentuer les dissensions de fond entre ceux, majoritaires au sein de notre parti, qui assument une gauche réformiste et une social-démocratie de gouvernement et ceux qui, au fond, ne l’assument pas et ont, sous l’impulsion des frondeurs, contribué à brouiller les messages et les actions pourtant largement positives menées par le gouvernement et la majorité parlementaire pendant cinq ans.

Très vite, de nombreux militants, sympathisants, cadres et élus de gauche ont compris que les idées et les valeurs de progrès et de solidarité qu’ils portent depuis parfois des décennies ne seraient pas défendues par  Benoît HAMON. Ce sentiment a été renforcé par le compromis programmatique signé avec EELV, un accord d’appareil conclu sans concertation avec les militants et parfois, comme pour le Lyon-Turin, contraire à l’intérêt environnemental. Pour toutes ces raisons, le Parti Socialiste a perdu sa place centrale à gauche, son rôle de maison naturelle des progressistes qui aspirent à rendre le réel plus juste, comme le préconisait déjà Jean JAURES, qui assumait cette gauche du réel.
Deux raisons principales président au choix d’Emmanuel MACRON dès le premier tour, que nous faisons aujourd’hui.

La première touche à nos convictions européennes profondes, avec une volonté de construire le progrès par l’Europe que nous retrouvons avec la force nécessaire chez Emmanuel MACRON.  Pour des raisons géopolitiques, face à la tentation croissante dans le monde du repli sur soi (Brexit, montée des nationalismes en Europe, aux Etats-Unis, en Russie…) et à la montée du terrorisme, nous faisons une priorité du renforcement d’une Europe qui inclut et protège, une Europe démocratique, capable de formuler une alternative de progrès face aux périls du monde.

La seconde raison tient au rapport de force politique tel qu’il existe aujourd’hui dans notre pays.

Avec une candidature socialiste et écologiste affaiblie, pour les raisons évoquées, le risque est grand d’un second tour  qui nous contraindrait à choisir entre le candidat  déshonoré d’une droite dure  et toujours mobilisée pour la victoire finale et la candidate d’une extrême droite indigne et populiste.  Nous ne voulons pas de ce choix dévastateur pour l’avenir social et économique de notre pays, préjudiciable à son image dans le monde.
Pour éviter cette régression, désastreuse pour notre pays et pour éviter tout regret inutile le 24 avril, nous voterons dès le premier tour pour Emmanuel MACRON, seul candidat porteur d’un avenir de progrès et de dialogue.  Nous invitons tous les progressistes et les socio-démocrates à faire de même dimanche 23 avril prochain.

Geneviève FIORASO, ancienne ministre, députée de la 1ère circonscription de l’Isère

Jacques CHIRON, sénateur de l’Isère