Le Blog de Geneviève Fioraso

Chaque année, la réserve parlementaire dont dispose chaque député est l’occasion de donner un coup de pouce aux projets associatifs et de contribuer à des projets communaux. Dans la première circonscription, avec Olivier Véran, mon suppléant, conseiller régional, nous avons pris l’initiative de réunir les associations qui en bénéficient pour qu’elles puissent se connaître et échanger leurs expériences. Assez souvent, d’ailleurs, ces rencontres aboutissent à des projets communs et renforcent ainsi les actions d’intérêt général menées par grâce à l’engagement des bénévoles qui les portent.

Samedi dernier, à la permanence parlementaire rue Voltaire, les échanges ont été particulièrement intéressants entre la soixantaine de participants ainsi réunis.

img_2096

Je veux les citer tous, dans leur diversité et avec un objectif partagé : contribuer à améliorer la vie quotidienne de nos concitoyens, par des actions très concrètes. :

  • Lutte contre l’illettrisme, avec le Lefop, installé dans la maison pour tous de l’Abbaye. Notre pays, où la population est alphabétisée à 99 %, compte 2,5 millions de personnes illettrées, ne maîtrisant ni la lecture ni l’écriture de textes simples. D’où l’importance de soutenir l’action des associations qui luttent contre l’illettrisme des adultes, dont 50 % ont un emploi et cachent ce qui est un véritable handicap dans une société qui demande de plus en plus de qualifications professionnelles.
  • Culture, avec «Musée en musique», une association installée au Musée de Grenoble, qui veut rendre toutes les musiques accessibles au plus grand nombre grâce à des concerts et des rencontres avec les musiciens
  • Formation des collégiens, avec les voyages pédagogiques patrimoine et culture organisés par le Collège Vercors, qui accueille les jeunes de l’Abbaye, Teisseire, Jouhaux, Bajatière. L’objectif : donner l’opportunité à des jeunes dont beaucoup ont peu l’occasion de sortir de leur quartier de connaître des lieux chargés de culture et d’histoire tout en vivant une expérience de groupe très positive
  • Accompagnement d’étudiants étrangers pour les sortir de leur isolement par l’association « Coup de pouce étudiant »
  • Formation encore, cette fois des enfants de la Villeneuve, par l’association « Passion et métiers du chocolat » pour développer le goût mais aussi susciter des vocations pour ces métiers d’artisans de bouche
  • Culture et handicap, pour la « Troupe des Pas Sages » qui permet à des personnes déficientes intellectuelles de s’exprimer avec talent dans une troupe de cirque à un niveau leur permettant de faire des tournées internationales et de participer au festival international du cirque: un bel exemple et une vraie reconnaissance pour ces artistes et leurs familles
  • Coopération internationale pour l’association « Santé et développement » qui aide les populations victimes de catastrophes naturelles grâce à des actions de long terme sur le terrain pour l’accès aux soins, la construction de logements, en Haïti, à Madagascar, en Equateur…
  • Soutien à la recherche sur la sclérose en plaques pour l’association SEP Rhône-Alpes, une maladie qui touche beaucoup de jeunes adultes dont les conditions de vie et les perspectives d’avenir s’améliorent grâce aux progrès rapides de la recherche
  • Achat d’un mini-bus pour le transport des jeunes de la MJC Allobroges, notamment pour leurs déplacements sportifs
  • Accompagnement des personnes en détresse par l’association SOS amitiés, qui pourra ainsi former de plus nombreux bénévoles et accompagnants
  • Sport dans les quartiers, pour l’association La Grinta qui crée une activité foot et futsal sur le secteur 5, à Teisseire, pour sensibiliser les jeunes aux actions citoyennes par le biais d’une pratique sportive
  • Accès aux soins dentaires grâce à l’association Solident, où des dentistes donnent du temps bénévole pour soigner les personnes sans droits sociaux. Un appel est lancé auprès des dentistes, en activité ou retraités, pour qu’ils viennent renforcer la petite équipe de professionnels déjà mobilisés
  • Culture, avec l’association « AEP Le Sappey en Poésie », qui, en plus de ses activités actuelles, va créer une semaine de la poésie en Chartreuse ouverte à tous
  • Sport, avec le Football Club Allobroges ASFIA, FC2A, qui accueille les jeunes du secteur 2, en particulier des quartiers Alma/Très-Cloîtres, Saint-Laurent, Chenoise, Ile verte et Notre-Dame pour les aider à organiser une journée pédagogique et deux mini séjours culturels à Marseille et Fréjus
  • Patrimoine et mémoire, avec l’association « Patrimoine et Développement du Grand Grenoble », qui va publier un ouvrage réalisé par l’historienne Madame Mure-Ravaud sur Louis Aragon et Elsa Triolet, résistants en Dauphiné pendant l’occupation
  • Histoire et ouverture internationale avec l’Association des immigrés italiens, en lien avec la Radio italienne installée à Saint-Laurent, pour mieux faire connaître l’histoire du Val d’Aoste historiquement lié à la France
  • Education, avec le projet de l’école primaire du Grand Châtelet « action théâtre » portée par l’équipe enseignante, pour améliorer le langage oral et écrit de tous les élèves ainsi que le travail en groupe. Ce projet succède à 10 ans d’investissement dans un grand projet audio-visuel, malheureusement interrompu par manque de soutien local
  • Sport dans le quartier de l’Abbaye, avec le club US Abbaye, qui anime depuis de nombreuses années un club de foot très actif, qui accueille les garçons comme les filles et a besoin de soutien pour les locaux, le matériel, les déplacements…
  • Education et jeu, avec le club de Go de Grenoble, qui intervient notamment dans les écoles du Sud de la ville pour initier les enfants à ce jeu de stratégie et de concentration et organise des concours au niveau national et international
  • Amélioration de l’accueil des demandeurs d’asile pour l’association ADA grâce à des actions de formation à la réforme du droit d’asile pour tous les bénévoles associatifs concernés
  • Soutien à l’action de sécurité des habitants par les gendarmes en période d’état d’urgence, avec une aide aux « Amis de la gendarmerie»
  • Aide aux victimes de violences sexuelles par la pratique de l’escrime, une action menée à l’initiative de « Meylan Escrime », avec un accompagnement spécifique,
  • Développement d’activités et de soutien à la citoyenneté pour les femmes et jeunes de Teisseire pour l’association des Musulmans unis : soutien scolaire avec des étudiants du campus, organisation de repas ouverts à des publics nombreux…
  • Promotion de la culture italienne par le Comité des Amis de l’Institut Culturel Italien, pour maintenir la présence culturelle italienne à Grenoble (cours d’italien, bibliothèque, documentation, expositions, rencontres….) après la décision du ministère italien des affaires étrangères de fermeture de l’institut
  • Développement des circuits courts par l’Alliance Paysans Ecologistes Consom’acteurs pour une alimentation de meilleure qualité pour le plus grand nombre, grâce à des échanges entre agriculteurs et consommateurs « actifs » et une diffusion plus large de ces produits par une information plus large
  • Soutien à la parité femmes-hommes par l’Observatoire Isérois de la Parité, pour évaluer et améliorer les avancées vers une égalité réelle dans le département.

Je laisserai la conclusion aux participants qui ont tous exprimé leur plaisir et même leur émotion suite à ces échanges très riches entre personnes engagées, désintéressées et passionnées. On est bien loin de l’image individualiste, déprimée que l’on se complait à faire des Français dans la période. On est loin aussi de l’entre soi et du dogmatisme. Les actions sont concrètes, utiles, collectives. Tous ont dit à quel point cette rencontre les avait « gonflé à bloc » pour démarrer l’année avec énergie et confiance. Et des projets communs ont déjà commencé à se préparer…