Le Blog de Geneviève Fioraso

Quand la collectivité locale finance, sur l’argent des contribuables grenoblois, une fresque réalisée dans le cadre d’un festival subventionné à hauteur de 25 000 €,  à la vue de tous, dans l’espace public, elle est responsable des messages passés. Dans le contexte de l’état d’urgence, de la lutte contre le terrorisme qui a fait tant de victimes parmi les policiers engagés pour notre sécurité, il est irresponsable et infamant pour les valeurs républicaines de maintenir une fresque qui montre des fonctionnaires de police matraquant Marianne. Par respect pour ceux qui nous protègent, il faut effacer immédiatement cette fresque inacceptable dans le contexte.

Retrouvez également ma réaction dans les vidéos ci-dessous :

France 3, édition du 28 juin 2016

 


TéléGrenoble, édition du 28 juin 2016