Le Blog de Geneviève Fioraso

Ce mardi, j’étais avec Stéphane le Foll et Emmanuel Macron au salon de l’Agriculture.

A l’occasion de la journée de l’enseignement agricole sur le salon international de l’agriculture (SIA), j’ai rencontré avec Stéphane Le Foll des jeunes bénéficiant des programmes Erasmus. L’occasion pour moi de rappeler la priorité que je porte à l’Europe : permettre à davantage de jeunes issus des filières professionnelles d’accéder à Erasmus.

Table-ronde avec stéphane Le foll avec des jeunes "Erasmus"en formation dans le domaine agricole

Table-ronde avec Stéphane le Foll avec des jeunes « Erasmus »en formation dans le domaine agricole

Lors de cette visite, j’ai également lancé, avec Stéphane Le Foll et mes collègues Emmanuel Macron et Carole Delga, l’université en ligne Agreeenium. Agreenium est un consortium qui regroupe les principaux acteurs de la recherche et de la formation supérieure agronomique et vétérinaire en France que sont l’INRA, le Cirad, AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Montpellier SupAgro, l’Institut National Polytechnique de Toulouse, AgroSup Dijon et Bordeaux Sciences Agro. Son rôle est de fédérer les acteurs pour construire et animer une offre de formation française en ligne, hébergée sur France Université Numérique (plateforme que j’ai lancée en janvier 2014), afin de devenir le portail universitaire numérique français en agrosciences à l’échelle du monde. nous avons annoncé à cette occasion l’ouverture du premier MOOC mondial français sur l’agroécologie, gratuit, ouvert à tous.

L’enjeu de cette université en ligne est à la fois un enjeu de formation initiale (faire en sorte que les jeunes bénéficient des dernières approches globale en matière de recherche dans le domaine de l’agroécologie et des agrosciences) mais aussi un enjeu de formation continue pour accompagner les agriculteurs dans cette transition agroécologique portée par le Gouvernement.

Avec Stéphane Le Foll, Emmanuel Macron, Carole Delga et Marion Guillou, présidente d'Agreenium

Avec Stéphane Le Foll, Emmanuel Macron, Carole Delga et Marion Guillou, présidente d’Agreenium

Enfin, lors des passages sur les stands d l’enseignement supérieur et de la recherche, j’ai rappelé que la recherche et l’innovation ont toute leur place dans la transition agroécologique portée par le gouvernement. L’agriculture est en effet au cœur d’enjeux majeurs qui concernent l’ensemble de la société : sécurité alimentaire, transition énergétique, changement climatique, biodiversité, risques sanitaires, développement de la bioéconomie et compétitivité des filières, sans oublier le développement territorial. Afin de mobiliser les acteurs de la recherche et de l’innovation au service de cette transition et préparer le plan « Agriculture-Innovation 2025 », nous avons d’ailleurs, avec Stéphane le Foll et Najat Vallaud-Belkacem, confié une mission à 5 personnalités.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, a présenté une communication en conseil des ministres le 18 février à l’issue de plusieurs mois de travail avec les organisations professionnelles sur les sujets agricoles prioritaires, parmi lesquels la recherche et l’innovation. Le gouvernement veut permettre aux agriculteurs de disposer de tous les outils pour répondre à la nécessaire prise en compte des impératifs environnementaux tout en améliorant leur compétitivité. Par ailleurs il est essentiel de favoriser le développement d’un secteur industriel de pointe, en particulier dans le domaine des agroéquipements et de l’e-agriculture.

Les Ministres de l’agriculture, de l’éducation nationale et la secrétaire d’Etat chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche ont donc décidé de mettre en place une mission dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du développement, dans l’objectif d’élaborer un plan « Agriculture – Innovation 2025 ».

Cette mission sera confiée aux cinq personnalités suivantes : Pierre Pringuet, Président du Conseil d’administration d’Agroparistech, François Houllier PDG de l’INRA, Jean-Marc Bournigal Président de l’IRSTEA, Marie-Noëlle Semeria Directrice du laboratoire CEA-Leti et Philippe Lecouvey Directeur de l’ACTA.

Ce plan identifiera les modalités de mobilisation des établissements et des dispositifs de recherche et de développement ainsi que les actions à mettre en œuvre notamment dans les domaines de l’agro-écologie, du biocontrôle, des agroéquipements, du développement de l’agriculture numérique et de la bioéconomie.

Cette mission associera l’ensemble des acteurs de la « recherche-développement innovation » et particulièrement les professionnels de l’agriculture et de l’industrie et les administrations concernées. Un rapport sera remis aux ministres en septembre 2015.