Le Blog de Geneviève Fioraso

Ce lundi 28 avril, j’ai accueilli, à l’incubateur Agoranov, M. Mehdi Jomaa, Chef du Gouvernement de la République de Tunisie, en déplacement officiel en France pour 3 jours.

A l’occasion de cette visite, Geneviève Fioraso j’ai présidé à la signature de deux accords avec mon homologue,  Taoufik Jelassi, ministre de l’enseignement supérieur et des technologies de l’information et de la communication :

–       Le premier accord, entre le Ministère tunisien de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie de l’Information et de la Communication et l’incubateur Agoranov, vise à renforcer les échanges de bonnes pratiques entre incubateurs tunisiens et français pour favoriser la création d’entreprises innovantes issues de la recherche.

Fondé en 2000 par l’Université Pierre et Marie Curie, Paris Dauphine, l’ENS et Paris Tech, rejointes en 2010 par l’INRIA, Agoranov est un incubateur public d’entreprises de technologies innovantes. Depuis 13 ans, Agoranov a incubé 238 projets, qui ont donné lieu à la création de plus de 210 entreprises et près de 2400 emplois et levé plus de 270 millions d’euros de fonds privés.

–       Le deuxième accord vient renouveler et étendre  le partenariat entre l’école d’ingénieurs, ENSTA – Paris Tech et l’école nationale des Ingénieurs Tunisiens (ENIT). L’accord initial, signé en 2010, a permis la création d’une filière Techniques Avancées à l’ENIT, au sein de laquelle les étudiants effectuent 3 semestres en Tunisie des enseignants tunisiens et de l’ENSTA Paris Tech et 3 semaines à l’ENSTA Paris Tech. Cette coopération est aujourd’hui étendue aux niveaux masters et doctorat.

Sur le plan scientifique, la France et le premier partenaire de la Tunisie pour les partenariats entre laboratoires et les publications. Sur le plan universitaire,  Sur le plan universitaire, avec près de 12 000 étudiants tunisiens accueillis chaque année, la Tunisie représente la quatrième communauté d’étudiants en France.

La signature de ces deux accords illustre notre volonté de renforcer les liens de coopération historiques et privilégiés entre la Tunisie et la France, dans le cadre de la construction d’un espace euro-méditerranéen renforcé. S’appuyant sur une longue tradition de collaboration entre universités et établissements d’enseignement supérieur et de recherche, de part et d’autre, ces accords reflètent notre souhait de construire ensemble un projet partagé, fondé sur la formation, la recherche et l’innovation. Il s’agit tout simplement de proposer ensemble un avenir de progrès pour nos deux pays